Fondée en 1927, la librairie Richer met à la disposition de ses clients 95 ans de savoir-faire. Une surface de vente de 1200m2 qui propose un fonds riche en qualité et varié en nombre de références représentant toutes les spécialités de librairie.

Florence R.

Conseillé par (Libraire)
29 janvier 2022

Un texte éclairant et brillant !

Un vent d’indépendance balaie l’Indochine. Eric Vuillard raconte par fragments les étapes qui ont jalonné ce chapitre dramatique de notre Histoire. Des salons parisiens du boulevard Haussmann aux plantations d’hévéa Michelin, des ors pâles de la IVe République à la cuvette de Diên Biên Phù, Il dissèque de son style incisif, tranchant, impitoyable, la médiocrité des gouvernants, l’inconsistance des puissants et toute l’incompétence des militaires qui, mêlées, ont coûté la vie à des centaines de milliers de personnes. « Ainsi dérivent les hommes vers de gigantesques désastres. »

Conseillé par (Libraire)
28 janvier 2022

Virtuose !

On est littéralement porté par ce texte grâce à l’écriture audacieuse de Michel Jullien. Une écriture vivante, drôle, précise et d’une richesse !
On suit les mouvements de cette procession de fidèles, et de deux étudiantes Andrea et Ezia, un peu gauche, venues là y assister pour la première fois. Et c’est jubilatoire, porté par le rythme, tantôt saccadé, tantôt lancinant, de cette foule fervente…et par endroits, inquiétante.

Conseillé par (Libraire)
28 janvier 2022

Brillant

L’une, Rachel est férue de littérature tandis que l'autre, Adèle est passionnée par les mathématiques. Ces deux-là sont amies depuis leur 14 ans. Leur destinée professionnelle semble toute tracée. Elles feront la paire, l'union parfaite, une grande scientifique et une grande femme de lettres. A 46 ans, Adèle se pend chez elle. Rachel est la première avertie, abasourdie, elle tâche de comprendre...
Pour cela, Rachel retrace le parcours d'Adèle, le sien, leur amitié chaotique. Une amitié complexe et déséquilibrée : Adèle en quête perpétuel d'un absolu, Rachel, plus posée, rêvant presque d'une "amitié complice et paresseuse".
Un roman passionnant à bien des égards, en ce qu'il envisage l'amitié sous l'angle de la réussite, de l'excellence et du désir d'y arriver avec ce besoin irrépressible de reconnaissance par ses pairs. Et par ricochet, il interroge sur le rôle de l'éducation dans ces choix d'existence, du déterminisme social, de la transmission, du positionnement de la femme dans ces jeux de pouvoir et d’un certain fatalisme.
Brillant.

Anne-Marie Métailié

16,00
Conseillé par (Libraire)
27 janvier 2022

Concis et redoutable

L’action se situe à Reykjavik, après la Seconde Guerre Mondiale. Sjon, l’auteur, raconte l’éveil politique d’un jeune homme apparemment « bien sous tous rapports », Gunnar Kampen : de sa fascination pour l’idéologie nazie à la création du parti antisémite des nationalistes.
Et c’est glaçant. La construction du récit accentue ce malaise, entre échanges épistolaires de Gunnar Kampen où l’on suit ce terrible processus de radicalisation et fragments de vie de son quotidien à l’apparence si banal.
Un roman saisissant et terriblement d’actualité.

17,50
Conseillé par (Libraire)
21 janvier 2022

Un charmant roman

La destinée de Marguerite semblait toute tracée : issue d’une famille d’enlumineurs de père en fils, élevée par une mère très pieuse, elle n’avait plus qu’à attendre le bon parti, puis devenir mère à son tour. Que nenni. Il en sera tout autre pour Marguerite qui va progressivement s’affranchir des carcans de l’époque pour s’adonner à sa passion : le dessin. Son talent est tel qu’elle secondera très vite son grand-père et son père à l’atelier d’enluminure.
Un roman délicat et charmant, à l’image de son héroïne, une femme passionnée, qui n’aura de cesse d’avancer envers et contre tous. Le fil rouge sera ce Livre des heures, un prétexte pour se raconter, et témoigner de son amour inconditionnel pour son art.