Chère cliente, Cher client, nous sommes heureux de vous annoncer l’ouverture de notre Drive Richer pour le retrait de vos commandes pour les articles disponibles en stock (point vert). Le retrait se fera à la porte de la librairie, 8 rue Chaperonnière, les mercredi et samedi de 10h00 à 12h00 . La marchandise vous sera remise dans le respect des gestes barrières.

La Langue et la Frontière, La double appartenance et le polyglottisme
EAN13
9782207255308
ISBN
978-2-207-25530-8
Éditeur
Denoël
Date de publication
Collection
L'Espace analytique
Nombre de pages
208
Dimensions
22 x 14 x 1 cm
Poids
288 g
Langue
français
Code dewey
155.82
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Langue et la Frontière

La double appartenance et le polyglottisme

De

Préface de

Denoël

L'Espace analytique

Offres

Chaque pays, chaque peuple a son «autre», pas réellement différent, mais miroir des projections collectives. Chacun de nous a son «autre», souvent tourné en dérision et cible potentielle d'un déchaînement de violence. Aujourd'hui, pour nous Européens, cet «autre» est avant tout l'immigré installé sur notre sol, souvent de religion musulmane.Sur les rapports complexes que chacun établit entre une culture d'origine et une culture d'accueil, sur la perception de l'«étranger», et en particulier du musulman, sur la relation de l'immigré à ses propres racines, la psychanalyse apporte un éclairage précieux.Dans une écriture toujours accessible, avec le regard d'un témoin autant que d'un psychanalyste, Nazir Hamad prend parti dans le débat contemporain, en particulier face à l'ethnopsychiatrie. De façon vivante et profonde, il aborde les problèmes que posent le nom de famille étranger, la question de la relation au père, de la langue étrangère et du polyglottisme, et le défi du monde moderne à l'identité musulmane.
Franco-libanais d'origine musulmane, Nazir Hamad est psychanalyste à Paris. Auteur de plusieurs livres, il travaille avec les enfants et les adultes.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Charles Melman