Pendant le confinement, pas de pénurie de lecture avec La librairie Richer !

Choisissez vos titres parmi nos 75 000 références disponibles sur notre site Internet cliquez et retirez votre commande gratuitement entre10h-13h et 14h/17h, du lundi au samedi au Rayon Presse (entrée rue Montault).

Les rayons presse et papeterie restent également ouverts du lundi au samedi, entre 10h-13h et 14h-17h.

Bon courage à tous!

Muller, mécanicien-photographe
EAN13
9782207253960
ISBN
978-2-207-25396-0
Éditeur
Denoël
Date de publication
Collection
Albums et Beaux Livres
Nombre de pages
240
Dimensions
32 x 24 x 1 cm
Poids
1460 g
Langue
français
Code dewey
770.92
Fiches UNIMARC
S'identifier

Muller, mécanicien-photographe

De

Préface de

Denoël

Albums et Beaux Livres

Offres

«Mécanicien-Photographe.Dans le Parti, la seule noblesse est ouvrière. Dans ce double titre, l'important c'est "mécanicien". L'autre est bourgeois, négligeable, un hobby de désœuvré. Et pourtant bien vite, seul comptera le photographe et son arme indomptable, celle que nul ne peut enrégimenter : l'œil.Émile Muller porte sur ces années cinquante l'un des regards les plus riches. Ni géomètre, comme certains, et des plus grands, ni professionnel de l'attendrissement et fabricant de nostalgie, il laisse vivre et cadre. Ouvrant, ce faisant, autant de portes sur le secret de cette époque. La misère, qui existe encore. La pauvreté, que n'humilie pas l'argent, dont le règne actuel n'a pas commencé. Et malgré tout, une gaieté, une insouciance, une douce ébriété de quatorze juillet. On entend siffloter des refrains dans l'air de Paris. Montand, le grand Yves, va venir en pousser une. Des autobus passent. En cas de besoin, de fille à retrouver vite, on peut toujours les prendre à la volée.Tel fut Émile Muller, faux mécanicien, mais vrai, ô combien vrai, photographe, magnifique guetteur de l'après-guerre.»Erik Orsenna.
Présentation de Bernard Matussière
«C'était au lendemain de la guerre mondiale numéro deux. C'était il y a cinquante années. La moitié de la planète avait le même père : Staline. De cet univers qu'on croyait éternel, Émile Muller est le reporter.» Erik Orsenna.
S'identifier pour envoyer des commentaires.