Fondée en 1927, la librairie Richer met à la disposition de ses clients 85 ans de savoir-faire. Une surface de vente de 1200m2 qui propose un fonds riche en qualité et varié en nombre de références représentant toutes les spécialités de librairie.

Libraire

  • 1
  • 2
par (Libraire)
14 mai 2014

« La Nueve » a pour sous-titre « Les Républicains espagnols qui ont libéré Paris ». Cet ouvrage exceptionnel développe un épisode mal connu de la Libération. « La Nueve », c’est en effet, au sein de la division du Général Leclerc, la neuvième compagnie, composée en Afrique du Nord de républicains espagnols, rescapés de la guerre civile, qui vont prendre part au débarquement, puis à la libération de Paris.
Nous vivons ces grands moments d’histoire et d’aventure humaine à travers une semaine d’entretiens entre l’auteur et Miguel, ancien membre de la Nueve, qui, à plus de 90 ans, vit modestement dans le garage où il travaille encore, en Lorraine. Refusant de jouer au héros, Miguel est d’abord réticent. Il faut toute l’empathie de Paco pour qu’il accepte de lui faire part, avec une grande pudeur, d’abord de bribes puis de tout le fil de ce qu’il a vécu.
Le livre est rythmé par des chapitres, chacun correspondant aux entretiens d’une journée. Dans une sorte de flash-back, les épisodes colorés de la guerre alternent avec les dessins bistre des scènes de conversation entre les deux hommes. Une grande humanité se dégage de ces pages, où le tragique côtoie l’espérance sans jamais tomber dans l’apitoiement.

Raphaël - BD et Compagnie - 71 rue de Lourmel 75015 Paris

par (Libraire)
14 mai 2014

Pascale est grand reporter. Elle retourne en Afghanistan, où elle va régulièrement depuis dix ans.

Elle va vivre près d’un mois dans un village du Nord du pays, chez un ancien « seigneur de guerre » ouzbek, qui a fait partie de la résistance contre les talibans, de 1994 à 2001, et qu’elle n’a pas revu depuis longtemps. Mais cette fois-ci, la situation a empiré dans le village. Les médicaments et les aliments sont rares et chers. Le pont sur la rivière s’affaisse et l’aide internationale attendue n’arrive pas, perdue dans les sables de la corruption. Certains membres de sa famille d’accueil, le maître d’école, le nouveau mollah, sont tentés par le radicalisme et souhaitent le retour des talibans.
Les auteurs nous font partager le dénuement, les problèmes quotidiens des femmes, la suspicion à l’égard des étrangers, les « bavures » de certains militaires occidentaux. A travers la sobriété des dialogues et la précision des dessins, sans ornements inutiles, dont les tonalités ocre évoquent la poussière et la chaleur, nous accompagnons Pascale jusqu’à sa question finale : « Qui, demain, s’intéressera encore à l’Afghanistan ? »

Raphaël - BD et Compagnie - 71 rue de Lourmel 75015 Paris

Troisième époque (Août 1936)

Troisième époque, août 1936

Futuropolis

17,00
par (Libraire)
5 décembre 2013

Matteo 3ème époque

Après la grande guerre, puis la révolution russe, Jean-Pierre Gibrat poursuit son évocation des grands tournants du siècle dernier par l’explosion enthousiaste et joyeuse des congés payés d’août 1936.
La voiture, la route des vacances, le retour dans la famille, l’amitié.
Mais l’été est trop court et l’actualité est dramatique en ce mois d’août. Les jeunes gens font face aux choix majeurs de leur vie d’adulte. L’engagement politique au moment du front populaire, la guerre en Espagne, bouleversent aussi leur vie sentimentale.
Le dessin à la plume est léger et vif, les couleurs sont réalistes, et les héros sont vivants et attachants. Un livre qu’on termine pour l’ouvrir aussitôt à nouveau.
Raphaël, Bd et Compagnie Lourmel

par (Libraire)
16 novembre 2013

Qui était Albert Camus jeune ?

Comment un intellectuel doué, dont l’idéal de liberté et de justice est aux prises avec les affres de la guerre de 40, puis de la guerre d’Algérie, enfin de la guerre froide, tente de garder une cohérence à son parcours d’artiste, ainsi qu’il se qualifie lui-même dans son discours de réception du prix Nobel.

José Lenzini est un spécialiste de Camus et Laurent Gnoni a dessiné « l’Ombre du cinéphage ». Ils ont réalisé ce prodige de décrire en images la jeunesse puis la vie d’adulte d’Albert Camus.
On découvre comment s’est construite sa réflexion personnelle et son œuvre. Une évocation nostalgique et poignante.

Raphaël DAYRIES- BD et Compagnie- 71 rue de Lourmel 75015 Paris

par (Libraire)
12 novembre 2013

Delcourt édite un coffret de 3 récits autobiographiques et documentaires parus en 1997, 2001 et 2011.
« Quelques jours avec un menteur » : l’escapade de quelques copains qui se retrouvent à la montagne pour une semaine de vacances et découvrent l’un d’entre eux sous un jour différent.

« Rural ! » : une année de vie d’une ferme laitière en Anjou, menacée par un chantier d’autoroute.

« Les mauvaises gens » : une vie de militants progressistes dans la région de Cholet, conservatrice et catholique dans les années 50-70 (les parents de l’auteur).

Davodeau sait « regarder, écouter, dessiner ». Les personnages ne sont pas des fictions mais des héros réels et bien vivants. Leur histoire est la réalité. Avec l’humour et la distance que permettent le dessin et la BD. Quel talent !

Raphaël DAYRIES - BD et Compagnie - 71 rue de Lourmel 75015 Paris

  • 1
  • 2