Chère cliente, Cher client, nous sommes heureux de vous annoncer l’ouverture de notre Drive Richer pour le retrait de vos commandes pour les articles disponibles en stock (point vert). Le retrait se fera à la porte de la librairie, 8 rue Chaperonnière, les mercredi et samedi de 10h00 à 12h00 . La marchandise vous sera remise dans le respect des gestes barrières.

Marjolaine H.

Cadavre exquis
par (Libraire)
22 mai 2020

La majorité des animaux, touchés par un virus ont été remplacés par du bétail humain. La "Transition" est enfin entrée dans les mœurs et chacun se fait cannibale sans trop sourciller sur l'éthique morale.

A la façon d'un documentaire à la 3ème personne du singulier, le lecteur suit les faits et gestes de notre protagoniste. Gestionnaire d'un abattoir avant tout ça, il continue avec les nouvelles normes pour payer les soins de son bien-aimé père malgré le dégoût profond qui le ronge de l’intérieur. Que faire d'autre pour supporter la vie alors que sa femme le fuit, le deuil l'accable, sa sœur l'exaspère.... jusqu'au problème de trop. Une femme.. une femelle domestique de grande qualité, pour être précis, offert à ses soins en guise de dédommagement.

Dans tous les sens du termes, voilà un livre qui prend aux tripes. On vacille dans nos convictions, entre horreur et compassion à mesure qu'on tourne les pages. Avec toujours cette idée d'arrêter cette lecture déstabilisante mais avec l'obsession indécente de vouloir en savoir plus, savoir en fin de compte si le récit offre un échappatoire à l'horreur ou une simple trappe pour les enfers. Âmes sensibles d'abstenir.

Rupture, Tarot et Confiture
par (Libraire)
18 mai 2020

Bonne humeur et mauvaise foi

Un bon moment passé avec ce premier roman qui fait facilement rire et sourire grâce à sa protagoniste bien maladroite !

Car Camille n'a pas la vengeance facile. Et pourtant, elle qui ne rêve que d'une chose : en faire baver à son ex compagnon manipulateur. Pour cela, elle s'engage dans les moyens les plus improbables pour y parvenir, sous couvert de reprendre sa vie en main, au grand désespoir de son entourage qui la connait bien.

Des péripéties que l'on a plaisir à suivre. Des doutes que l'on partage tous un jour dans notre vie. Une héroïne dans l'air du temps. En somme un bon cocktail d’humour et de légèreté.

La disparition des enfants Greystone, Tome 01, La disparition des enfants Greystone

La disparition des enfants Greystone

Editions Milan

15,90
par (Libraire)
18 mai 2020

Une aventure déroutante

Une intrigante aventure sur plusieurs tomes qui promet d'être trépidante ! Le récit est très addictif et le scénario plutôt inattendu.

En effet, lorsque la fratrie Greystone -tous attachants à leur façon- découvrent que trois enfants kidnappés font la une des médias, ils s'étonnent d'avoir avec eux beaucoup de points communs, jusqu'à leur nom et prénoms. Alors qu'ils souhaitent faire part de leur stupéfaction à leur mère celle-ci disparaît à son tour, les entraînant dans une folle enquête.

Un roman entre suspens et humour, des personnages malins et touchants, des énigmes mystérieuses, autant de choses qui donnent envie de lire la suite !

La saison des fleurs de flamme
par (Libraire)
18 mai 2020

Le gout de l'interdit

Une idylle taboue prend vie dans le Niger des années 2000.
Lui 25 ans, petit dealeur et autres méfaits en tout genre.
Elle, veuve de deux fois son aînée, poussée à bout par sa famille afin qu'elle retrouve un mari au plus vite comme les mœurs l'exigent.
Ils vont alors tout tenter pour cacher cette romance malgré les interdits religieux et culturels.

Un premier roman osé, qui nous apprend beaucoup de la culture nigérienne. Au fil du texte on découvre une ambiance sensuelle dans un climat de méfiance constant. Une lecture terriblement envoûtante.

Ici n'est plus ici
21,90
par (Libraire)
22 août 2019

Pow Woaw !

Voilà un très bon roman audacieux qui nous parle des indiens d'Amérique du 21e siècle de façon authentique ! Car lorsqu'on vous dit "indien d’Amérique", on pense évidement aux plumes, aux coiffes, aux totems, aux rituels... oui certes. Mais ça c'était avant le massacre des envahisseurs européens.

Ce roman à plusieurs voix décrit avec justesse la misère d'un peuple coincé entre deux mondes. Car "être indien" aujourd'hui c'est avant tout survivre au racisme quotidien, à la violence, aux addictions tout en conservant son identité. Dès lors, on découvre les portraits de ces "indiens urbains" comme les appelle l'auteur : des jeunes et des moins jeunes, pas toujours aux faits de leurs origines qui tentent de renouer avec leur culture, leurs traditions afin de se forger un avenir, néanmoins pas toujours honorable. C'est ainsi que chaque année ils préparent de grands rassemblements nommés Pow-Wow