Sophie P.

Sans même un adieu
28 juillet 2017

Sans même un adieu

On retrouve sans conteste la "patte" de Robert Goddard. On peut seulement regretter quelques longueurs et redondances dans les sentiments.
Les évènements s'enchainent au fil de l'enquête; les liens se tissent et se délient au fil des chapitres.
Comme tous ses livres, l'enquête se déroule en Angleterre et dans un autre pays. Cette fois-ci, c'est en France, à Nice pendant les années folles.

La revanche de Kevin
19 juin 2017

Tragi-comique

Complexé par son prénom, Kevin monte un plan visant à se venger et à se prouver (?) que sa vie serait différente s'il s'était appelé Alexandre par exemple.
Roman drôle et cruel, comique et tragique aussi; c'est une invitation à la réflexion sur les prénoms et leur incidence sociale. C'est aussi une critique du monde de l'édition et des milieux intellectuels.
Ca ne manque ni de sel et de piquant; ni de surprises.
Idéal pour se détendre!

L'effroi
20,00
15 mai 2017

Les conséquences d'un acte

A l'ouverture d'un concert, le chef d'orchestre fait le salut nazi. Seul, Sébastien Armant un musicien se lève et lui tourne le dos. D'autres musiciens l'accompagnent ensuite. Le chef d'orchestre s'en va ; fin de carrière pour lui...et début d'une nouvelle carrière pour le musicien.
La chargée de com' de l'opéra va l'entraîner de plateaux télé en émissions radio pour raconter son geste et redorer le blason de l'opéra.
Sébastien se laisse emmener dans un tourbillon de manifestations et se retrouve la cible d'un groupe d'extrême droite, cible des journaux à scandales, des réseaux sociaux.
Beau roman qui invite à la réflexion sur nos gestes instinctifs et leurs conséquences involontaires.

Voici venir les rêveurs
2 mai 2017

Green card

Magnifique roman sur un couple de Camerounais partis tenter leur chance à New York.
Le couple va traverser les nombreuses épreuves des expatriés mais aussi la crise de 2007 des subprimes, la clandestinité après la péremption du visa de séjour.
Les personnages sont attachants, le récit est bien rythmé. Tout y est: le rêve américain, la culture qu'on emmène dans le pays d'accueil, la nostalgie du pays, la green card véritable sésame et les pièges et renoncements pour l'obtenir.

La danse des vivants
22,00
27 mars 2017

Espionnage d'après-guerre

Eté 1918, un soldat est retrouvé, sans plaque ni papier d'identité, amnésique et blessé dans un trou d'obus. Indices troublants, il parle français et allemand, est particulièrement intelligent et cultivé en lettres. Pour les services secrets français qui vont le soigner, c'est une aubaine. On va lui proposer de devenir espion sous l'identité d'un mort allemand dans l'Allemagne vaincue mais qui résiste encore dans les pays baltes et se bat contre les armées bolchéviques.
Roman d'espionnage et historique, on est tout de suite happé par l'histoire et on s'attache au personnage de ce soldat. Reste néanmoins la recherche obsédante d'identité tout au long de ce roman qui nous invite à réfléchir à nos racines et notre identité. Une documentation historique riche qui donne déjà dès 1919 les prémices de l'arrivée du nazisme.