Fondée en 1927, la librairie Richer met à la disposition de ses clients 95 ans de savoir-faire. Une surface de vente de 1200m2 qui propose un fonds riche en qualité et varié en nombre de références représentant toutes les spécialités de librairie.

Je hais les photographes
EAN13
9782130862710
ISBN
978-2-13-086271-0
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Dimensions
21,2 x 14 x 2,4 cm
Poids
568 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Je hais les photographes

Presses universitaires de France

Offres

Phénomène de la nature ou procédé chimique ? La photographie au dix-neuvième siècle n'est jamais loin de la magie. Sur le papier photosensible, la nature se dessine elle-même, sans la main de l'homme. On lui imagine de nouvelles applications, dont certaines relèvent de la science-fiction. Voir dans l'oeil de la victime le portrait de l'assassin ! Trouver dans le cerveau les clichés de la mémoire ! Tout au long de son premier siècle, elle connaît de nombreuses transformations : de la pose longue à l'instantané, du daguerréotype à la carte de visite, du tirage albuminé à la reproduction photomécanique, du noir et blanc à la couleur, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, du bacille à la lune. Alors qu'elle se métamorphose, elle est l'objet de tous les fantasmes, de toutes les peurs.  C'est du coté des littéraires qu'elle exerce une fascination macabre. L'anathème que Baudelaire jette sur la photographie est fort connu, mais n'était pourtant là qu'un propos banal en son temps. Aucune rencontre avec la photographie n'a été aussi durablement polémique que celle avec la littérature. Mais cette aversion ne prend pas d'habitude la forme d'un traité : la réception de la photographie s'élabore dans la fiction.  Un nouveau anti-héros entre en scène : le photographe. Professionnel, amateur, savant fou, sombre et rusé, ou encore simple polichinelle. C'est tout un imaginaire qui s'ouvre pour ceux qui s'intéressent à l'image photographique, son histoire, sa dimension sociale, son esthétique, son rôle de catalyseur et de ferment culturel.
S'identifier pour envoyer des commentaires.