Mignonne, allons voir... Fleurons de la bibliothèque poétique Jean Paul Barbier-Mueller, fleurons de la bibliothèque poétique Jean Paul Barbier-Mueller
EAN13
9782754102032
ISBN
978-2-7541-0203-2
Éditeur
Hazan
Date de publication
Nombre de pages
450
Dimensions
30 x 24 x 0 cm
Poids
4080 g
Code dewey
090.074
Fiches UNIMARC
S'identifier

Mignonne, allons voir... Fleurons de la bibliothèque poétique Jean Paul Barbier-Mueller

fleurons de la bibliothèque poétique Jean Paul Barbier-Mueller

De , ,

Préface de

Hazan

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Depuis sa fondation, il y a trente ans, le Musée Barbier-Mueller s'est imposé sur la scène internationale comme une référence en matière d'arts dits « lointains. Un versant reste bien moins connu dans l' uvre de collectionneur de Jean Paul Barbier-Mueller : sa passion pour les poètes français de la Renaissance. Ce goût de la bibliophilie remonte à 1945, lorsqu'il fit l achat de sa première édition ancienne de Joachim du Bellay. Sa bibliothèque se spécialisa bientôt autour de Ronsard, des membres de la Pléiade et de leurs contemporains, auteurs prestigieux ou modestes rimeurs, entre 1549 à 1630. Depuis soixante ans, M. Barbier-Mueller recueille inlassablement les éditions originales ou rares de ces poètes. Noyau de la collection, la série ronsardienne est à elle seule impressionnante : outre les premières éditions des principales uvres du Vendômois, exemplaires en condition exceptionnelle (maroquin ou vélin doré de l époque), on y compte de multiples tirages jusqu alors inconnus des bibliographes, les reliques de la bibliothèque ronsardienne de Jean de Piochet (dont un poème inédit de Ronsard), un Hippocrate provenant des rayons du grand poète et surtout deux des quatre lettres autographes connues (dont l une évoque le fameux épisode de la « Querelle du Louvre »). Les auteurs de la Pléiade sont eux aussi représentés par les exemplaires les plus choisis : éditions originales de la Deffence et Illustration de la langue françoise et des Regrets de Joachim du Bellay, exemplaire des Discours de la Nature de Pontus de Tyard présenté par l'auteur lui-même au roi Henri III dans une reliure aux armes de France ou première édition rarissime de La Bergerie de Rémy Belleau. Les autres poètes contemporains, bien connus ou plus obscurs, sont eux aussi représentés par de prestigieux volumes provenant des plus grands bibliophiles (du président Jacques-Auguste de Thou à l écrivain romantique Charles Nodier, en passant par Marcus Fugger, le banquier de Charles Quint). Une collection sans équivalent depuis celles rassemblées par Viollet-le-Duc (1843) et Herpin (1903). La plupart de ces volumes, dont certains sont rentrés dans la légende de la bibliophilie, n'ont été entrevus que de quelques privilégiés depuis des décennies ; d'autres sont des découvertes encore inédites. Depuis 1973, les trésors de ce fonds ont été mis à la disposition des chercheurs par l'intermédiaire d'un ample catalogue à visée bibliographique, Ma Bibliothèque poétique, dont le septième volume a paru à l automne 2005. Renouant avec la tradition du catalogue de bibliothèque privée, cette série est aujourd hui devenue un outil de travail incontournable pour les universitaires et conservateurs spécialisés en littérature du XVIe siècle. Reflet de cette collection, l'ouvrage s article en huit chapitres : « Au commencement était Pétrarque » (ou l influence de la poésie italienne sur les auteurs de la Renaissance française), « Ronsard, prince des poètes », « Les compagnons de la Pléiade », « Les enfants des Muses » (poètes contemporains de la Pléiade), « Les saisons de la vie » (la célébration de la vie des grands par les poètes : naissances, mariages, fêtes et décès royaux ou princiers), « Poésie et Réforme » (les poètes protestants, de Théodore de Bèze à Agrippa d Aubigné), « Rimes en guerre » (implication de la poésie dans les guerres de Religion, entre 1562 et 1598), enfin « À l orée du Grand Siècle » (poètes baroques du début du XVIIe siècle jusqu à la révolution malherbienne).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...