Chère cliente, Cher client, nous sommes heureux de vous annoncer l’ouverture de notre Drive Richer pour le retrait de vos commandes pour les articles disponibles en stock (point vert). Le retrait se fera à la porte de la librairie, 8 rue Chaperonnière, les mercredi et samedi de 10h00 à 12h00 . La marchandise vous sera remise dans le respect des gestes barrières.

La Santé totalitaire: Essai sur la médicalisation de l'existence, Essai sur la médicalisation de l'existence
EAN13
9782207256602
ISBN
978-2-207-25660-2
Éditeur
Denoël
Date de publication
Collection
L'Espace analytique
Nombre de pages
272
Dimensions
22 x 14 x 2 cm
Poids
355 g
Langue
français
Code dewey
616.001
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Santé totalitaire: Essai sur la médicalisation de l'existence

Essai sur la médicalisation de l'existence

De ,

Denoël

L'Espace analytique

Offres

Comment peut-on être malade aujourd'hui dans une médecine qui transforme le patient en consommateur, sans souci authentique pour sa souffrance psychique ? L'oubli du malade dans la médecine contemporaine semble être le prix à payer pour des soins toujours plus rationnels et scientifiques. L'exploration du corps humain, le diagnostic précoce des maladies, l'acharnement à les combattre par des traitements douloureux et invasifs, exproprient «pour son bien» le patient de son corps. À travers des protocoles de diagnostic et de soins très standardisés, à travers le contrôle social de nos existences par une surveillance médicale accrue au nom de la santé publique, nos modes de vie se retrouvent toujours plus normalisés. Comment alors restituer au patient sa valeur de sujet et ses droits pour éviter de le transformer en marchandise au profit des industries de santé ? Comment concilier les exigences de la médecine scientifique et sa nécessaire vocation «thérapeutique», c'est-à-dire humaniste ?À partir de son expérience du soin psychique, le psychanalyste a plus que jamais le devoir éthique et politique de mettre en garde contre les dérives de cette médicalisation généralisée et la «passion de l'ordre» qu'elle semble recouvrir.
Comment peut-on être malade aujourd'hui dans une culture qui transforme le patient en acteur, en «usager» des soins médicaux sans souci authentique pour sa souffrance psychique de sujet en détresse ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.