Pendant le confinement, pas de pénurie de lecture avec La librairie Richer !

Choisissez vos titres parmi nos 75 000 références disponibles sur notre site Internet cliquez et retirez votre commande gratuitement entre10h-13h et 14h/17h, du lundi au samedi au Rayon Presse (entrée rue Montault).

Les rayons presse et papeterie restent également ouverts du lundi au samedi, entre 10h-13h et 14h-17h.

Bon courage à tous!

De chaque côté du mur, L'Éclosion, T1
Éditeur
Éditions Sharon Kena
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

De chaque côté du mur

L'Éclosion, T1

Éditions Sharon Kena

Offres

  • AideEAN13 : 9782819106913
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    6.99

Autre version disponible

« Nous ne nous sommes jamais rencontrés, mais nos douches sont de chaque côté
de l'un des murs de notre appartement, et parfois nous nous douchons en même
temps et chantons ensemble. »

Saska ne croit pas en l’amour. Ou plutôt, elle n’y croit plus. Elle ne connaît
que la douleur d’une trahison et la brûlure d’un regard enragé. Tout ce
qu’elle sait de l’amour, c’est qu’elle n’en veut plus.
Pas même avec lui.

Lui, c’est son nouveau voisin. Elle ne connaît rien de lui, hormis sa voix
rauque et brisée. Car, lorsqu’il chante sous la douche, Saska l’entend. Et
pour la première fois depuis longtemps, quelque chose l’émeut.

Saska est difficile à cerner, elle ne se laisse pas approcher sans se
défendre. Mais il n’est pas du genre à abandonner. Il veut comprendre. Que s
’est-il passé pour qu’une femme comme elle, si divine sur la toile, si
sensible sous sa carapace, porte un tel chagrin dans ses yeux vairons ?
Pourquoi croit-elle à sa propre haine ? Qu’est-il arrivé à son étincelle de
vie ?

Ou plutôt... qui la lui a volée ?
Et pourquoi traque-t-il Saska ?

« Comme d’habitude, il ressentit mes émotions. Des fois, je me demandais si
nous ne partagions pas un seul et unique fragment d’âme. Nous, atomes de
poussière vivants, venions peut-être de la même étoile. »
S'identifier pour envoyer des commentaires.