Fondée en 1927, la librairie Richer met à la disposition de ses clients 85 ans de savoir-faire. Une surface de vente de 1200m2 qui propose un fonds riche en qualité et varié en nombre de références représentant toutes les spécialités de librairie.

Fleur de Tonnerre
EAN13
9782754825252
ISBN
978-2-7548-2525-2
Éditeur
Futuropolis
Date de publication
Collection
Bandes dessinées
Nombre de pages
120
Dimensions
30,7 x 24,6 x 1,3 cm
Poids
860 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Née en 1803 près de Lorient, Hélène Jégado, surnommée par sa mère «Fleur de tonnerre», reste à ce jour la plus grande tueuse en série de l’Histoire. Accusée du meurtre de 37 personnes, elle sera guillotinée en 1852 à Rennes.
En 2013, Jean Teulé s’approprie cette histoire vraie dans un roman savoureux et drôle où il brosse le tableau d’une Bretagne pétrie de superstitions. Jean-Luc Cornette et Jürg suivent la trace de Jean Teulé dans un récit à l’humour noir assumé et nous montrent cette Bretagne superstitieuse dans un style graphique qui rappelle les gravures bretonnes du XIXe siècle.

Fleur de tonnerre baigne depuis toute petite dans les croyances et légendes bretonnes contées par ses parents. Les «fleurs à vipère» à ne pas cueillir sous peine de voir sa langue se fendre en deux, les créatures féériques et effrayantes, imprègnent durablement l’imagination de la petite fille. De toutes ces légendes, la plus effrayante demeure celle de l’Ankou. Cette faucheuse squelettique vêtue d’une cape et d’un large chapeau parcoure les terres bretonnes avec sa charrette grinçante dans laquelle tombent, morts, les infortunés passants.
À huit ans, elle entame sa carrière d’Ankou en empoisonnant sa mère avec de la belladone. Son père, démuni et ignorant la responsabilité de sa fille, se voit obligé de se séparer d’elle et de ses terres, envoyant Hélène chez sa tante où elle deviendra domestique. Devenue cuisinière, elle servira invariablement à ses employeurs des petits plats fortement appréciés qui, plus tôt que tard, finissent agrémentés d’une pincée d’arsenic.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jürg