Pendant le confinement, pas de pénurie de lecture avec La librairie Richer !

Choisissez vos titres parmi nos 75 000 références disponibles sur notre site Internet cliquez et retirez votre commande gratuitement entre10h-13h et 14h/17h, du lundi au samedi au Rayon Presse (entrée rue Montault).

Les rayons presse et papeterie restent également ouverts du lundi au samedi, entre 10h-13h et 14h-17h.

Bon courage à tous!

L'Affaire Jules Durand, Quand l'erreur judiciaire devient crime
EAN13
9782841869459
ISBN
978-2-84186-945-9
Éditeur
Michalon
Collection
DOCUMENT
Nombre de pages
312
Dimensions
24 x 15 x 2 cm
Poids
500 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Affaire Jules Durand

Quand l'erreur judiciaire devient crime

De

Préface de

Michalon

Document

Offres

Autre version disponible

Le Havre, 1910. Jules Durand, docker charbonnier, est injustement accusé de complicité d’assassinat d’un contremaître. Son véritable tort en cette période de grève sur le port : être syndicaliste et oser se révolter contre les indignes conditions de travail imposées par la Compagnie générale transatlantique. S’ensuivent une parodie de procès et une condamnation à mort. Mais face à l’injustice, l’indignation et à la mobilisation populaire finissent par payer. La cour de cassation reprend le dossier et innocente Durand. Trop tard cependant : Jules Durand, syndicaliste autodidacte, pourfendeur de l’alcoolisme ouvrier, finira sa vie à l’asile.
Comment la machine judiciaire a-t-elle pu s’enrayer au point de condamner à mort un innocent ? Surtout, comment cette affaire retentissante en son temps, qui mobilisa l’opinion publique et les intellectuels de l’époque – Jaurès en tête –, a pu être frappée du sceau du silence ?
Avec son regard de praticien et documents à l’appui, Marc Hédrich tente de percer le mystère de cette amnésie collective. Le présent ouvrage apporte ainsi un éclairage aussi rigoureux que précieux sur ce crime judiciaire sur fond de justice de classe : le contexte, les acteurs du drame (dont le jeune avocat de Jules Durand, un certain René Coty) et les suites du jugement, en même temps qu’il dresse le tableau saisissant d’une époque, notamment des misérables conditions de vie des charbonniers.
Le récit d’une des plus grandes erreurs judiciaires du XXe siècle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Henri Leclerc