Bleu / histoire d'une couleur, histoire d'une couleur
EAN13
9782020204750
ISBN
978-2-02-020475-0
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Beaux Livres
Nombre de pages
216
Dimensions
2 x 2 x 0 cm
Poids
1156 g
Code dewey
302.222
Fiches UNIMARC
S'identifier

Bleu / histoire d'une couleur

histoire d'une couleur

De

Seuil

Beaux Livres

Offres

L’histoire de la couleur bleue dans les sociétés européennes est celle d’un complet renversement : pour les Grecs et les Romains, cette couleur compte peu et est même désagréable à l’œil ; c’est une couleur barbare. Or aujourd’hui, partout en Europe, le bleu est de très loin la couleur préférée (devant le vert et le rouge).Michel Pastoureau raconte l’histoire de ce renversement, mettant l’accent sur les pratiques sociale de la couleur (lexiques, étoffes et vêtements, vie quotidienne, symboles) et sur sa place dans la création littéraire et artistique. Il montre d’abord le désintérêt pour le bleu dans les sociétés antiques, puis suit la montée et la valorisation progressives des tons bleus tout au long du Moyen Âge et de l’époque moderne. Enfin, il met en valeur le triomphe du bleu à l’époque contemporaine, dresse un bilan de ses emplois et significations et s’interroge sur son avenir.Historien, spécialiste des couleurs, des images, des emblèmes et du bestiaire, Michel Pastoureau est directeur d’études émérite à l’École pratique des hautes études, où il a occupé pendant trente-cinq ans la chaire d’histoire de la symbolique occidentale. Il a publié de nombreux ouvrages, dont plusieurs ont été traduits dans une trentaine de langues. Parmi ses principales publications au Seuil : L’Étoffe du Diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés (1991); Une histoire symbolique du Moyen Âge occidental (2004); L’Art héraldique au Moyen Âge (2009); Les Couleurs de nos souvenirs (prix Médicis Essai 2010); Bestiaires du Moyen Âge (2011); Tympans et portails romans (2014); Le roi tué par un cochon (2015); Les Couleurs expliquées en images (en collaboration avec Dominique Simonnet, 2015).
S'identifier pour envoyer des commentaires.