Pendant le confinement, pas de pénurie de lecture avec La librairie Richer !

Choisissez vos titres parmi nos 75 000 références disponibles sur notre site Internet cliquez et retirez votre commande gratuitement entre10h-13h et 14h/17h, du lundi au samedi au Rayon Presse (entrée rue Montault).

Les rayons presse et papeterie restent également ouverts du lundi au samedi, entre 10h-13h et 14h-17h.

Bon courage à tous!

Alzheimer précoce, Mes petits carnets de vie
EAN13
9782841869305
ISBN
978-2-84186-930-5
Éditeur
Michalon
Date de publication
Collection
TEMOIGNAGE
Nombre de pages
311
Dimensions
20 x 13 x 2 cm
Poids
335 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Alzheimer précoce

Mes petits carnets de vie

De

Michalon

Temoignage

Offres

Autre version disponible

« Au départ, cela devait être un journal intime qui, je pensais, serait peut-être lu par mon fils, pour qu’il comprenne, au fur et à mesure du temps qui passait, du fou rire au cri parfois, sa maman qui devenait une autre personne. »

Florence Niederlander a été diagnostiquée Alzheimer en 2013, à l’âge de 42 ans. Depuis l’annonce de la maladie, elle écrit, quand elle le peut, sur des petits bouts de papier ou dans des carnets, un journal intime épars. Sa mémoire, souvent, lui joue des tours. Florence ne se rappelle plus les visages, peut faire ses courses deux fois de suite sans s’en apercevoir, oublier l’utilité de certains objets, se trouver dans un lieu sans savoir pourquoi, ni comment elle y est arrivée.
Elle peut, aussi, ne plus reconnaître son fils, Théo.

Pour la première fois, un témoignage apporte un regard neuf sur les symptômes d’Alzheimer : sentiment d’égarement permanent, oubli des siens et de soi-même, émotions décuplées… Florence se bat au quotidien contre l’évolution progressive de la maladie, pour retarder au maximum sa perte d’autonomie. De sa mémoire qui doucement se fragmente, elle a su faire naître un texte à son image : lumineux, solaire, d’un amour et d’un courage exemplaire, car, malgré la maladie, elle conserve une simplicité et une joie de vivre qui nous questionnent : que reste-t-il lorsque l’on vit dans un éternel présent ?

Un document exceptionnel, d’une rare lucidité, au plus près de la maladie d’Alzheimer.
S'identifier pour envoyer des commentaires.