Fondée en 1927, la librairie Richer met à la disposition de ses clients 85 ans de savoir-faire. Une surface de vente de 1200m2 qui propose un fonds riche en qualité et varié en nombre de références représentant toutes les spécialités de librairie.

Le compas et la lyre, Regards croisés sur les mathématiques et la poésie
EAN13
9782916352763
ISBN
978-2-916352-76-3
Éditeur
Calvage et Mounet
Date de publication
Collection
LA PERLE ET LE
Nombre de pages
190
Dimensions
20 x 14 x 1,1 cm
Poids
244 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le compas et la lyre

Regards croisés sur les mathématiques et la poésie

Calvage et Mounet

La Perle Et Le

Offres

Ce livre participe à la question de l'écriture des mathématiques, de leur hermétisme, de leur inutilité aussi bien, qu'on la prenne au sens métaphysique de Blaise Pascal, ou au sens pragmatique de l'application que nous imposent aujourd'hui certains tenants des algorithmes. Et je pourrais ici citer quelques phrases, involontairement à la Lautréamont, de quelques manuels présentant les Big Data comme la panacée. Au contraire, dans ce livre s'impose la référence à Jacques Roubaud -poète et mathématicien et historien critique-, et l'allusion à Yves Bonnefoy. Il y a le parcours de la galerie de génies tels Galois. Et les réflexions de Leopardi, ou de Malherbe, parmi tant d'autres.Cet ouvrage se débarrasse du genre de l'anthologie, pour accéder, grâce à trois voix bien différentes mais parallèles, à une réflexion qui n'évite pas la question de l'esthétique et du sublime, et n'en fait pas l'objet d'une dissertation imposée en classe de terminale. Est en jeu l'invention humaine, sa construction ou tout aussi bien sa découverte, mais en plus la façon dont l'inventeur aussi bien que le lecteur se les approprient. Avec le beau dilemme de savoir si doivent se louer le résultat ou la façon de le trouver ou de le retrouver, problème qui touche chacun de nous, mathématicien ou non, poète ou non.
(extrait de la préface de Jean Dhombres)On va, l'espace est grand,

On se côtoie,

On veut parler.

Mais ce qu'on se raconte

L'autre le sait déjà,

Car depuis l'origine

Effacée, oubliée,

C'est la même aventure.

En rêve on se rencontre,

On s'aime, on se complète.

On ne va plus loin

Que dans l'autre et dans soi.
Eugène Guillevic
S'identifier pour envoyer des commentaires.