Pendant le confinement, pas de pénurie de lecture avec La librairie Richer !

Choisissez vos titres parmi nos 75 000 références disponibles sur notre site Internet cliquez et retirez votre commande gratuitement entre10h-13h et 14h/17h, du lundi au samedi au Rayon Presse (entrée rue Montault).

Les rayons presse et papeterie restent également ouverts du lundi au samedi, entre 10h-13h et 14h-17h.

Bon courage à tous!

Bêtes de guerre / 1914-1918
EAN13
9782812923210
ISBN
978-2-8129-2321-0
Éditeur
De Borée
Date de publication
Collection
HISTOIRE ET DOC
Nombre de pages
309
Dimensions
24 x 16 x 2 cm
Poids
520 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Bêtes de guerre / 1914-1918

De Borée

Histoire Et Doc

Offres

Ce livre préfacé par Gilles Perrault se veut avant tout grand public.
Il s'adresse à tous ceux qui s'intéressent non seulement à l'histoire de
la Grande Guerre dont nous célébrerons les cent ans de l'Armistice
en 2018, mais aussi à ceux qui portent un attachement profond aux
animaux; ils découvriront le sort injuste qui leur a été réservé entre
1914 et 1918...
La Grande Guerre fut un carnage, personne ne le conteste puisque
l'armée française dut déplorer plus d'un million et demi de morts et
près de trois millions de blessés.
Ce que l'on oublie trop souvent, c'est le rôle essentiel tenu par la
cavalerie au début du conflit. Commencée avec le martèlement des
fers à chevaux sur le pavé des villes, la guerre va se poursuivre avec
une moindre importance du rôle de la cavalerie parallèlement à une
montée en puissance des moyens mécaniques, ce que confirmera
l'arrivée des Américains en 1917.
Les chevaux paieront un lourd tribut aux opérations militaires durant
les premiers mois et leur réquisition nous entraîne dans différentes
régions de France avant de suivre leur montée au front et les revers
dramatiques de l'été 1914.
L'ouvrage consacre aussi une place inattendue aux mulets et aux ânes,
en particulier dans le secteur de Verdun. D'autres animaux auxquels
on ne s'attendait pas sont mis à contribution au cours de cette guerre
comme les éléphants, les dromadaires ou les chiens de traîneau venus
d'Alaska et du Québec.
On lira d'autres pages étonnantes en suivant les rats qui sont installés
dans les tranchées comme en terrain conquis, des tranchées qui
ressemblent à des égouts où grouillent les poux, puces, cafards, autres
petits ennemis quotidiens des malheureux Poilus...
S'identifier pour envoyer des commentaires.