Fondée en 1927, la librairie Richer met à la disposition de ses clients 85 ans de savoir-faire. Une surface de vente de 1200m2 qui propose un fonds riche en qualité et varié en nombre de références représentant toutes les spécialités de librairie.

Les Antiquités juives ., Volume V, Livres X et XI, Les Antiquités juives, livres X-XI
EAN13
9782204092524
ISBN
978-2-204-09252-4
Éditeur
Cerf
Date de publication
Collection
FLAVIUS JOSEPHE (5)
Séries
Les Antiquités juives . (5)
Nombre de pages
432
Dimensions
19 x 12 x 3 cm
Poids
432 g
Langue
français
Langue d'origine
grec ancien (jusqu'à 1453)
Code dewey
222.409
Fiches UNIMARC
S'identifier

Volume V, Livres X et XI - Les Antiquités juives, livres X-XI

De

Cerf

Flavius Josephe

Offres

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Les Antiquités juives .
Après la ruine de Jérusalem en 70 ap. J.-C., la situation du judaïsme était difficile et celle du christianisme encore incertaine. Flavius Josèphe (37-97), prêtre de Jérusalem et historien de la " Guerre des juifs " (vers 78), est de ceux qui ont cherché à organiser l'avenir dans l'Empire romain dont la puissance était à la fois fascinante et inquiétante. Les " Antiquités juives ", son œuvre majeure, sont publiées en 93. En vingt livres, dont le centre est l'Exil, Josèphe se révèle un témoin exceptionnel de son siècle. Il y donne, depuis Rome, sa manière de voir l'histoire de son peuple, en la faisant remonter à Adam. Il s'efforce de montrer que la loi mosaïque est rationnelle. Lui-même se voit à la fois comme Jérémie, incompris de son peuple, et comme Daniel, isolé dans une cour étrangère. Le présent volume comprend le texte, la traduction et un commentaire des livres X et XI, qui relatent la fin du royaume de Juda et l'Exil ainsi que la période perse jusqu'à l'arrivée d'Alexandre le Grand, avec une affaire samaritaine. La partie biblique est une paraphrase de l'hébreu dans un grec laborieux, mais les sources de Josèphe, qui proviennent des archives du Temple, sont assez éloignées du texte hébreu usuel. En particulier, Josèphe témoigne de formes inédites des Chroniques, d'Esdras-Néhémie et d'Esther, preuve que la bibliothèque des Écrits n'était pas encore stabilisée de son temps. En ce qui concerne les Samaritains de Sichem, Flavius Josèphe donne sans le vouloir des éléments qui vont à l'encontre de ses propres préjugés antisamaritains : les Samaritains sont restés témoins de l'ancienne religion israélite, avant l'arrivée du judaïsme avec ses traditions orales d'origine babylonienne.
S'identifier pour envoyer des commentaires.