Pendant le confinement, pas de pénurie de lecture avec La librairie Richer !

Choisissez vos titres parmi nos 75 000 références disponibles sur notre site Internet cliquez et retirez votre commande gratuitement entre10h-13h et 14h/17h, du lundi au samedi au Rayon Presse (entrée rue Montault).

Les rayons presse et papeterie restent également ouverts du lundi au samedi, entre 10h-13h et 14h-17h.

Bon courage à tous!

Les forêts profondes
EAN13
9782709658652
ISBN
978-2-7096-5865-2
Éditeur
JC Lattès
Date de publication
Collection
Littérature française
Nombre de pages
200
Dimensions
20 x 13 x 2 cm
Poids
318 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

« Fin décembre 2013, un garçonnet du bout du monde décède de symptômes qu’on associe trop vite à une dysenterie. Tout le monde ignore que, dans un coin de forêt reculé de la Guinée, le virus Ebola vient de prendre sa première victime en Afrique de l’Ouest. C’est là que mon récit démarre : dans le village de Meliandou. Douze mois plus tard, le virus Ebola a touché à la postérité : celle qui s’offre aux grandes calamités, qui, par l’émotion qu’elles suscitent, marquent l’opinion toujours et parfois une époque. Entre temps, l’épidémie Ebola a fait 10 000 morts. Pendant les douze mois de l’année 2014, le temps a été comme suspendu en Guinée, dans une sorte d’état d’urgence sanitaire, où ce sont les humanitaires (MSF, OMS) et les laboratoires de biosécurité qui ont dit ce qu’était la Loi. Pour limiter les infections, on a donc cessé de se serrer la main pour se saluer, d’acheter sur les étals marchands de la viande de brousse boucanée, et même d’aller à l’école. On a pourtant continué à vivre. Et bientôt les légendes de la forêt sacrée et les rites des ancêtres sont venus concurrencer les grands axiomes de la santé publique, dans un inévitable choc des cultures. Ce récit, écrit entre Paris et Conakry, relate ce qui s’est réellement passé en Guinée en 2014. Et qu’on n’a jamais lu ». A.A.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...