• 18 mai 2016

    Décevant

    J’aime l’érotisme même quand il est cru, même quand il tourne un peu trop en rond autour d’une thématique sodomite, même quand l’histoire qui fait la trame de l’ouvrage est un peu légère et pas très convaincante. Mais j’en attends au moins de belles images suggestives et bien amenées : de la sensualité quoi ! (et un peu d’excitation aussi, j’aime bien).
    Rien de tout cela dans ce roman. Une seule vertu peut être : à force de ne lire que des bons textes, on fini par devenir très exigeant. Un peu de médiocrité de temps en temps permet de reconsidérer à leur juste valeur des romans plutôt pas mal que l’on avait hier injustement critiqué et que l’on peut dès lors peut être relire.