Fondée en 1927, la librairie Richer met à la disposition de ses clients 85 ans de savoir-faire. Une surface de vente de 1200m2 qui propose un fonds riche en qualité et varié en nombre de références représentant toutes les spécialités de librairie.

Mais qui a tué Harry ?

Mais qui a tué Harry ?

Jack Trevor Story

Cambourakis

  • 14 mai 2013

    Comment imaginer que Sparroswick, petit village anglais souriant et paisible, puisse être le théâtre d'un drame?! Et pourtant, sur la colline où court la lande, c'est bel et bien un cadavre qui gît dans la bruyère, au détour d'un sentier. C'est le petit Abie, âgé d'à peine 4 ans mais déjà fin chasseur et explorateur émérite, qui le premier découvre l'objet des futurs tourments des membres de la petite communauté. Pendant qu'il redescend au village pour alerter sa maman, le capitaine Wiles fait à son tour l'expérience de la découverte macabre. Mais quand Abie était indifférent, le capitaine lui est bouleversé. Le doute n'est pas possible! Chasseur débutant, il a malencontreusement tué un homme quand il croyait viser un lapin ou un faisan! Décidé à profiter de sa retraite ailleurs qu'au fond d'un cachot, il entreprend de dissimuler le corps du délit! Mais comme un fait exprès, tout le village semble s'être donné rendez-vous sur la lande. Les promeneurs se succèdent sur le sentier et le pauvre capitaine Wiles a bien du mal à cacher le meurtre du dénommé Harry, reconnu comme tel par son épouse Jennifer, la mère du petit Abie.

    Bien qu'il y soit question d'un meurtre, Mais qui a tué Harry ? n'est pas un polar mais une comédie à l'anglaise drôlissime et irrévérencieuse. On y croise, entre autres, un peintre au génie méconnu, une vieille fille, un couple adultère, un chasseur de papillons et bien sûr un cadavre. Celui-ci sera traîné, porté, dépouillé, enterré et déterré à plusieurs reprises par un petit groupe d'habitants soucieux de ne pas attirer l'attention sur leurs éventuels mobiles. La situation a priori dramatique donnera pourtant lieu à des métamorphoses, des rapprochements amoureux et même des promesses de mariage.Outre les personnages hauts en couleurs, les dialogues caustiques, les situations abracadabrantes et l'humour pince-sans-rire font de ce petit livre un pur moment de détente et de plaisir. Une petite pépite "so british" à lire avec un Earl Grey et une part de cake.