Rien ne se passe comme prévu

Rien ne se passe comme prévu

Laurent Binet

Grasset

  • 25 mars 2013

    F HHhH

    Le dernier opus de Laurent Binet aurait pu s'appeler F HHhH. Au lieu de quoi l'auteur et ou l'éditeur a choisi de l'intituler : Rien ne se passe comme prévu.
    Le lecteur, par le titre alléché, s'attend alors à quelques anecdotes croustillantes, révélations fracassantes, renoncements imprévus… Las, rien que de très (trop) prévisible pourtant : des meetings (mythiques), des sondages (encourageants), des face-à-face (musclés) des discours (historiques), des cris (hystériques).
    En dépit de quelques situations bien croquées, de quelques scènes désopilantes (le malheureux Binet oublié par le candidat Hollande sur la dalle de la Porte de Versailles méditant sur sa condition de "Yasmina Reza du pauvre"), l'ensemble sonne creux. Mais peut-être est l'écho normal d'une campagne présidentielle. Pleine de bruit et de fureur, de préoccupations finalement assez stériles "Elle est comment ma cravate ?", de ralliements, de reniements, de bruissements (les tweets...). La marge de manoeuvre de l'auteur — observant "fasciné l'altération progressive de (sa) propre subjectivité" — était sans doute réduite. Quelques belles envolées — "2 mai. C'est le grand soir, c'est l'anaphore finale, groupons nous et demain"(p. 283) — puis le clap de fin, les projecteurs s'éteignent. La campagne est terminée.
    François Hollande est le nouveau président de la République. "Je sais pas ce qu'on va faire de toutes ces fiches"(p. 291).


  • par (Libraire)
    6 septembre 2012

    personne ne connaît Hollande...

    Quand Laurent Binet commence à suivre la campagne de François Hollande, il n'est pas trop convaincu qu'il deviendra président. D'autant qu'il a un faible pour Mélenchon. Peu à peu, cependant, il s'attache à l'homme et montre son évolution. Il raconte la campagne avec finesse, ne se privant pas de commentaires féroces sur ceux qui entourent le candidat, se demandant si le discours sera bon, si la telle rencontre se passera au mieux. Même si on connaît la fin, il y a du suspense.

    Expérience intéressante : Ecouter le discours du Bourget (les vidéos sont sur Internet) tout en lisant la relation qu'en fait l'auteur.
    Au terme de cette lecture instructive et intéressante, on saura ce qu'on savait déjà : que pour devenir Président de la République, il faut vouloir le pouvoir, avoir une solide santé et un moral d'acier. Mais connaîtra-t-on mieux François Hollande ? Pas vraiment ! Car, comme le dit sa compagne : "personne ne peut dire qu'il connaît François Hollande, pas même moi".
    C'est sans doute mieux ainsi...