• par (Libraire)
    29 février 2020

    Les scientifiques supposent qu'immédiatement avant le trépas le cerveau continue de fonctionner dix minutes et trente huit secondes. C'est le temps dont dispose désormais Téquila Leila pour évoquer son existence de sa naissance scabreuse à sa mort violente. Sauvagement assassinée puis jetée dans une benne à ordures d’Istanbul, elle dresse sans concession le portrait d'une famille rongée par l'obscurantisme qui l'a amenée à s'exiler dans la capitale turque pour devenir travailleur du sexe. Dans ce généreux milieu de parias et d'exclus en tous genres, elle va rencontrer non seulement l'amour et l'amitié, mais surtout une tendresse incommensurable, une solidarité, une fraternité chaleureuse et empathique.
    Le dernier roman d'Elif Shafak est le roman turc au grand cœur des laissés pour compte, une poignante épopée pleine d'humanité, de tolérance bienveillante, un pur plaisir de lecture par celle qui n'a de cesse de combattre en faveur des droits humains et de la liberté: Magnifique !


  • par (Libraire)
    28 février 2020

    À Istanbul, Leila Tequila est retrouvée morte dans une benne à ordure. Durant 10 minutes et 38 secondes, Leila se rappelle les moments importants de sa vie, son basculement et son cruel destin dans les bas-fonds d'Anatolie. Un magnifique voyage au coeur de cette Turquie qui oscille entre superstitions, prophéties, croyances et religion.
    Ce roman est le portrait d'une femme cabossée et meurtrie par la vie. Mais aussi le portrait des femmes ignorées de la société dans une fresque historique et politique de la Turquie d'aujourd'hui.
    - Sarah-Maureen


  • par (Libraire)
    27 février 2020

    Une femme en Turquie

    Une jeune femme, Leila, est retrouvée assassinée dans une rue d'Istanbul. Son esprit, quant à lui, subsiste une dizaine de minute après le meurtre, et se remémore les évènements marquants de sa vie, les tournants qui l'ont fait passer de sa famille très stricte à sa vie de prostituée.
    Shafak, en plus de nous transporter dans les ruelles de la capitale turque, brosse dans ce roman des portraits de personnages marqués par la vie, d'une humanité et d'une humilité poignante. 10 minutes et 38 secondes est un roman percutant, parfois glaçant, souvent bouleversant, à la plume légère et pleine d'espoir.


  • par (Libraire)
    21 février 2020

    BASCULEMENT

    Notre autrice aborde toujours des univers forts et complexes, ce qui fait d'ailleurs la beauté de ses romans.
    Touchant, poignant, votre coeur s'arrète, et en dix minutes et trente huit secondes votre esprits vous ramène de votre naissance ; jusqu'à cet instant fatidique.