Fondée en 1927, la librairie Richer met à la disposition de ses clients 85 ans de savoir-faire. Une surface de vente de 1200m2 qui propose un fonds riche en qualité et varié en nombre de références représentant toutes les spécialités de librairie.

T'arracher

Claudine Desmarteau

Thierry Magnier

  • 9 février 2018

    Comme un coup de poing

    Ce qui m'a le plus attiré dans ce roman c'est son résumé, fort et direct, puis il y a eu l'objet livresque en lui même avec sa couverture sans équivoque et son touché soft Touch.
    L'histoire est prenante, une rupture amoureuse entraîne la jeune narratrice dans les méandres de la jalousie, de l'incompréhension et de l'isolement social.
    La plume de Claudine Desmarteau est puissante et moderne, elle explore une fois de plus son thème de prédilection qu'est l'adolescence.
    Ce roman m'a littéralement bouleversé, j'ai eu une boule au ventre tout le long de ma lecture, c'est dire à quel point l'auteure a réussi son œuvre. Je n'ai pas pu le lâcher avant la fin, le rythme est endiablé, on ne s'ennuie à aucun moment et on veut savoir jusqu'où ira la narratrice. Des chapitres courts, comme des coups de poing qui nous coupent le souffle par la puissance des sentiments évoqués.
    La question que l'on se pose est, va-t'elle s'en sortir ?
    Ce récit va plus loin qu'une histoire d'amour adolescente, on y retrouve beaucoup des tourments amoureux que l'on peut connaître à tous les âges est il est donc facile de s'y identifier. Le capital sympathie est très fort, et les émotions vives. De plus l'utilisation des réseaux sociaux l'ancre très bien dans son époque, la jalousie et l'obsession n'avaient pas le même puissance avant la création de Facebook notamment.
    Etant assez sensible, j'ai versé ma petite larme, à plusieurs reprises, ce qui me fait dire que ce roman restera longtemps dans ma mémoire de lectrice.
    Une écriture moderne et forte, une histoire intemporelle, tous les éléments sont réunis pour passer un excellent moment.


  • 7 septembre 2017

    Conseillé par la Librairie Sorcière La Luciole à Angers

    Lou passe son bac cette année. L’enjeu est relégué au second plan, loin, très loin des émotions qui la traversent. Lou s’est fait larguer. Cet amour passé, intense et fiévreux, la hante et la ronge de l’intérieur. Elle s’effondre, se rapetisse. Ses parents et sa meilleure amie Sacha tentent bien, avec plus ou moins de finesse, de la ramener à eux, au présent, à la vie en somme. Mais sont-ils les mieux placés ? Claudine Desmarteau offre à Lou l’espace nécessaire au déploiement d’une voix singulière. Entendez une mélodie intérieure, si dissonante soit-elle. D’ailleurs, la passion triste qui anime Lou se cristallisera dans la musique et l’art: ils répondront au plus juste au deuil de cet amour perdu. Sans ambages, sans filtre, sans la retenue que commande parfois la littérature jeunesse, Lou, avec sa douleur, s’incarne parfaitement sous la plume de l’auteure. Un livre fort et sincère comme une confession. - Librairie Sorcière La Luciole à Angers


  • par (Libraire)
    25 août 2017

    Romance désespérée

    Lou est une adolescente de terminale ES qui a du mal à digérer sa rupture avec Lui, son ex qui jamais ne sera mentionné. Avec sa meilleure amie, elles s'incrustent dans des soirées, couchent avec des mecs et vivent leur vie comme si elles étaient immortelles. Pour Lou, mener un tel train de vie est une manière désespérée de tenter d'oublier son mec, de reconstruire une vie de célibataire avant de rencontrer le prochain « unique, vrai » mec de sa vie. Sauf que terminale oblige, le baccalauréat se présente comme une fatalité – un mur de briques contre lequel Lou pense s'exploser la tête – mais il y a surtout les inscriptions APB. Lou formule ses vœux, qui ne sont que des écoles de Beaux-Arts. Elle tentera le concours d'entrée de l'une d'entre elle. Elle échouera. Vie sociale réduite à néant – du point de vue de l'ado -, futur réduit à néant ; que lui reste-t-il ?
    T'arracher de Claudine Desmarteaux n'est pas à remettre entre toutes les mains tant ce roman est brutal. Il l'est parce que l'auteure à tenue à être au plus près de la réalité vécue par les adolescents d'aujourd'hui, contraints parfois de faire des vœux d'avenir sans grande conviction sur APB, comme Lou, des adolescents qui se bousillent la santé pour oublier et se croire indestructibles. Mais se convaincre sans arrêt d'être immortel est bien la preuve qu'on ne l'est pas. Ecrit à la manière d'un journal intime, ce roman peut être considéré comme un hurlement désespéré générationnel.